A quand les radios privées en d a b?

Discussions sur la diffusion radio numérique terrestre belge et frontalière.
Actualité, réceptions, observations, matériel,...

Modérateur : alain-radio

Avatar du membre

pascal28
Bel-Com Team
Messages : 392
Enregistré le : 12 févr. 2018, 23:11
Localisation : Charleroi
Contact :

Re: A quand les radios privées en d a b?

Message par pascal28 » 20 avr. 2018, 00:28

neno a écrit :
19 avr. 2018, 22:17
Quel est le coût pour écouter la radio via internet en voiture ? si tu me permets le question.
Pour le coup, je répondrais par une pirouette en disant que poser cette question est un raisonnement à courte vue qui ne se projette pas sur l'avenir. (ça me fait un peu penser à TF1 qui continue à s'arcbouter sur son ancien modèle économique sans voir arriver la vague Netflix, Amazon & Co en entrant en conflit avec Canal ou en réclamant une 3éme coupure pub dans les films).

Oui, aujourd'hui, vu de Belgique (avec le prix des forfaits), l'écoute de webradios en voiture, ça peut sembler un luxe. Mais pour citer le doc dans retour vers le futur :"il faut penser en 4 dimensions" :wink:
Pour traiter le problème, il faut surtout regarder les usages, ce qui est disponible et se projeter dans le futur.

Pour les usages :
c'est un fait, les nouvelles générations s'intéressent de moins en moins à la FM et ne jurent (à tort ou à raison, ce n'est pas la question) que par l'IP. Mécaniquement, ils seront donc de plus en plus nombreux à ne plus porter le moindre intérêt à la diffusion broadcast, qu'elle soit analogique ou numérique.
Le fait est également que les jeunes ont presque tous un téléphone greffé dans la main avec le forait qui va bien. Pour eux, écouter des contenus en IP (radio ou autre) ne représente pas un sur-coût puisqu'ils ont déjà le nécessaire pour d'autres usages.

Ce qui est disponible :
la radio sur IP est une réalité déjà présente qui propose une qualité équivalente au DAB pour une offre bien plus large.
Pour les forfaits, si en Belgique c'est encore cher, la tendance va tout de même à la baisse. Et dans les pays voisins, les prix sont parfois déjà très bas.

La projection :
Les usages perçus comme étant "un truc de jeune" aujourd'hui seront la norme demain.
Mettre en place une nouvelle technologie pour améliorer de manière modérée un usage qui ira en se marginalisant n'a pas beaucoup de sens économique.
Comme on est dans une économie qu'on veut absolument reposer sur le net, les débits n'iront qu'en s'améliorant avec des forfaits de plus en plus fournit pour des prix de plus en plus bas. Tout le monde, ou presque étant équipé d'un smartphone ne verra pas comme un sur-cout d'écouter de la radio sur son smart phone, mais fera parti d'une des possibilités offerte par son smartphone au même titre qu'accéder à ses mails, Google map et Facebook.

A mon sens, continuer à militer pour un lancement du DAB aujourd'hui, c'est comme ceux qui planchaient sur des VHS numériques alors que les enregistreurs sur disque dur étaient dans les cartons et sur le point d'arriver.
Le DAB, c'est aussi un peu comme le push VOD. C'est une bonne idée qui peut permettre aux gens qui n'ont pas une bonne connexion internet de bénéficier d'une sorte de VOD allégée. Mais le temps que cela entre réellement dans les usages, tout le monde disposera de dédits suffisants pour utiliser la véritable VOD par internet. Il y a 2 ou 3 ans, Fransat avait commencé à plancher sur le sujet mais ont finalement abandonné l'idée.

Et en imaginant que pour diverses raisons on décide d'abandonner le modèle du tout connecté par internet, ce serait dans une logique de retour à de la technologie plus basique pour aller vers du plus simple, du plus durable et du plus robuste. Et malheureusement, dans ce contexte non plus, le DAB ne serait pas la solution la plus adaptée.

Là encore, je le répète, dans mon argumentaire, je ne parle pas de ce que je souhaite mais ce qui semble se dessiner. Si j'étais aux commandes, cela ferait 20 ans qu'on aurait la radio par satellite comme aux USA (pour avoir testé, s'est super, dommage que pour gonfler l'offre ils aient autant compressés les programmes en leur donnant un son très moche...), que le DAB aurait été lancé (bien que j'aurais plutôt opté pour la FM eXtra qui, avec le recul, se serait révélé bien plus pertinent et aurait évité l'attentisme autour du DAB à cause du coût), l'AM ne serait pas en train de s’éteindre aussi massivement et connaitrait déjà une seconde vie avec le DRM. Mais voilà, il y a la réalité économique... :cry:

Pour en conclure pour ma part sur le sujet (car je pense que j'ai donné tous mes arguments), j'ai l'avantage de graviter un peu dans le milieu. J'ai donc, à mon très modeste niveau quelques échos de l'intérieur sur le sujet. S'il y a encore 10 ans le DAB pouvait faire fantasmer les opérateurs de taille modeste qui y voyaient une possibilité de croissance impossible dans une FM saturée, mais ça ne semble plus vraiment le cas aujourd'hui.
Plus grand monde semble encore y croire. La logique est plutôt, si le DAB est lancé, on ne peut pas ne pas y être pour ne pas manquer le train au cas où ça marcherait quand même, mais comment financer cette double diffusion. D'autant que pour le DAB, les structures de petites et moyennes tailles ne pourront plus s'auto-diffuser comme elles le font actuellement. Elles seront obligées de passer par un prestataire qui leur coutera la peau des fesses.
Reste la solution des subsides. Mais là encore, il ne faut pas se faire d'illusions : l'argent ne tombant pas du ciel, il faudra bien le prendre quelque part... Et le problème d'un média sous subsides, c'est qu'il n'est plus indépendant, ce qui en limite l'intérêt... Ce qui donnerait une raison de plus d'abandonner la radio pour aller sur le net :wink: (je reconnais, la dernière phrase, c'est un peu de la provoc' :mdr: )
La Cible Radio : pop - soft rock - classic rock
http://www.lacibleradio.net

Avatar du membre

Gilbert
Habitué
Messages : 97
Enregistré le : 13 déc. 2017, 15:22

Re: A quand les radios privées en d a b?

Message par Gilbert » 20 avr. 2018, 08:28

les subsides sont prévus par le gouvernement ( de la fédération) et recevoir des subsides n'empêche pas d'être indépendant, est ce que les radios actuelles qui en reçoivent ne le sont pas ? elles sont même sans doute plus libre que celles qui dépendent de la pub. quand au opérateurs technique il est autorisé dans le nouveau décret d'avoir des regroupements entre opérateurs indépendants pour proposer des diffusions

le fm xtra est une norme propriétaire donc payante, et s'il n'y a déjà,pas beaucoup de récepteur en dab+, que dire alors de ceux dans des normes pas connues.

la radio par IP, ca fonctionne car il n'y a pas beaucoup de monde dessus, en imaginant que tous les auditeurs passent en IP au même moment, les infrastructures ne tiendront pas, on a vu ce qui s'est passé lors des attentats où de nombreuses connections se faisaient simultanément le réseau est vite tombé. et quand tu sais que dans certains endroits ( meme dans le BW) il n'y a déjà pas moyen d'avoir la 3g convenablement et à Bruxelles on le sait les normes de sont très faible ( bien en dessous des normes légales) ce qui empêche de déployer la 4g partout

Avatar du membre

pascal28
Bel-Com Team
Messages : 392
Enregistré le : 12 févr. 2018, 23:11
Localisation : Charleroi
Contact :

Re: A quand les radios privées en d a b?

Message par pascal28 » 20 avr. 2018, 09:59

Gilbert a écrit :
20 avr. 2018, 08:28
les subsides sont prévus par le gouvernement ( de la fédération) et recevoir des subsides n'empêche pas d'être indépendant, est ce que les radios actuelles qui en reçoivent ne le sont pas ? elles sont même sans doute plus libre que celles qui dépendent de la pub. quand au opérateurs technique il est autorisé dans le nouveau décret d'avoir des regroupements entre opérateurs indépendants pour proposer des diffusions
On pourrait avoir un long débat sur le sujet qui serait bien moins binaire que la phrase que j'ai lâché de manière un peu taquine et que l'affirmation que tu avances. C'était juste un peu de provoc de ma part : je vois que ça a marché. :ptr:
le fm xtra est une norme propriétaire donc payante, et s'il n'y a déjà,pas beaucoup de récepteur en dab+, que dire alors de ceux dans des normes pas connues.
Il me semble avoir vu qu'il y avait eu des évolutions à ce sujet et qu'il existant des variantes sur le même principe compatibles avec le FM eXtra, mais qui ne sont plus sous licence. Je dis ça de tête, c'est à vérifier.
Mais là encore, défendre le FM eXtra aujourd'hui n'est pas mon propos. C'était seulement pour illustrer le fait que cette solution technique était peut-être une solution qui aurait moins fait traîner des pieds. Quoi qu'il en soit, c'est un choix qu'il fallait faire il y a 15 ans. Maintenant qu'on est parti sur le DAB+, on ne va pas encore changer, c'est certain. Déjà que ce n'est pas gagné pour le DAB+, ce n'est pour repartir de zéro avec une nouvelle norme.
la radio par IP, ca fonctionne car il n'y a pas beaucoup de monde dessus, en imaginant que tous les auditeurs passent en IP au même moment, les infrastructures ne tiendront pas, on a vu ce qui s'est passé lors des attentats où de nombreuses connections se faisaient simultanément le réseau est vite tombé. et quand tu sais que dans certains endroits ( meme dans le BW) il n'y a déjà pas moyen d'avoir la 3g convenablement et à Bruxelles on le sait les normes de sont très faible ( bien en dessous des normes légales) ce qui empêche de déployer la 4g partout
Et c'est là que je reviens sur le fait de se projeter vers ce que sera la radio, ses usages et l'évolution des réseaux dans 10 ou 15 ans...
Je ne dis pas qu'il faut supprimer le broadcast. IL FAUT le conserver pour, au moins, assurer un service minimum universel. Je dis simplement que vu les usages qui se dessinent, il me semble peu pertinent de mettre en œuvre un renouvellement complet d'équipements qui prendra beaucoup de temps pour un apport qui semble commercialement avec un débouché de plus en plus limité.
De plus, si l'IP se développe, davantage, je pense qu'il sera d'autant plus pertinent (pour les situations critiques que tu décris justement) que la technologie boradcast (qui sera plutôt perçue comme une solution de secours) soit la plus simple possible à mettre en oeuvre dans la fabrication des récepteurs comme des émetteurs.
La Cible Radio : pop - soft rock - classic rock
http://www.lacibleradio.net

Avatar du membre

tntuner
Grand contributeur
Messages : 1580
Enregistré le : 01 nov. 2017, 23:12
Localisation : Flandre, Belgique, Europe, Troisième planète après le soleil

Re: A quand les radios privées en d a b?

Message par tntuner » 20 avr. 2018, 10:11

J'espère en tout cas que la radio FM/DAB ne disparaitra jamais complètement. Qu'il reste ne fut-ce que les radios publiques.

Car c'est facile à capter et c'est gratuit. Et en cas d'attentat par exemple, on peut écouter les infos peu importe où on est. Le net mobile est quant'à lui très vite saturé et donc inaccessible, comme le dit Gilbert très justement, en cas de nombreuses connexions simultanées.

J'aimerais juste rappeler que les smartphones ont quasi tous un tuner FM intégré, ce que je trouve être une excellente idée.
TV: TNT belge (hertzien) + Satellite (13E + 19.2E) avec Bis TV + Netflix + Kodi + Chromecast
Internet: Telenet Basic Internet (50Mbps down, 5Mbps up)
Téléphone fixe: VOIP OVH abonnement découverte
PC avec Windows 7 (Il y a plus récent? Ah bon?) + Linux Mint 18.3 Cinnamon Edition

Avatar du membre

pascal28
Bel-Com Team
Messages : 392
Enregistré le : 12 févr. 2018, 23:11
Localisation : Charleroi
Contact :

Re: A quand les radios privées en d a b?

Message par pascal28 » 20 avr. 2018, 11:41

tntuner a écrit :
20 avr. 2018, 10:11
J'espère en tout cas que la radio FM/DAB ne disparaitra jamais complètement. Qu'il reste ne fut-ce que les radios publiques.
La dessus, je suis totalement d'accord. Peu importe la technologie qui survivra, il faut conserver quelque chose en broadcast AM/FM/DAB, c'est secondaire, chaque mode de diffusion ayant ses avantages et ses inconvénients.
tntuner a écrit :
20 avr. 2018, 10:11
J'aimerais juste rappeler que les smartphones ont quasi tous un tuner FM intégré, ce que je trouve être une excellente idée.
Oui, et c'est triste de voir certaines marques retirer les tuner FM sous prétexte que ces radios peuvent être écoutées en streaming.
La Cible Radio : pop - soft rock - classic rock
http://www.lacibleradio.net

Avatar du membre

SAT
Expert
Messages : 658
Enregistré le : 02 janv. 2018, 16:01
Localisation : FRANCE,Ex TF1
Contact :

Re: A quand les radios privées en d a b?

Message par SAT » 20 avr. 2018, 13:10

Désolé pascal, mais y'a des truc que je ne digere pas ( c'est bien au moins on débat, je sais que tu adore ca nottament sur LCI :ok: )
(ça me fait un peu penser à TF1 qui continue à s'arcbouter sur son ancien modèle économique sans voir arriver la vague Netflix, Amazon & Co en entrant en conflit avec Canal ou en réclamant une 3éme coupure pub dans les films).

Explique moi comment tu finance 1 milliard d'EUROS de programme et par an (juste que TF1, pas la TNT ni LCI) avec 7 ou 9.99 par mois ?

Tu as 2 Heures... :bravo:


Tu connaît la Multiplication des Usages ?


Parce que jeune ou pas jeune, quand on allume la voiture et l'auto-radio c'est la meme chose, non ? :wink:

Bon c'est sur que l'autoradio dans la maison et en GO ou en FM, c'est fini depuis longtemps (fin des années 60) donc c'est pas nouveau !

Pour autant, malgré que il y'a plein de gens qui ecoute de la m**** et qui en font profiter les autres quand ils s'arretent en mettant la musique a fond, les jeunes comme les vieux et comme les morts continuent a ecouter la radio, que ca soit tous les jours ou occasionellement !

Tu parle d'une avancé ! Plus d'internet = plus de radio !

Surtout que dans quelques mois surement, on va commencer a avoirb le "retour de baton", c'est a dire que on va avoir des reseaux saturées car la fibre n'avance pas et meme en adsl ou en mobile 3g/4g on continue a bouffer toujours plus de données et de data !
(apres ce n'est que mon avis, mais le court a moyen terme fera que confirmer mes soupsons..)

Tu compare ce qui n'est pas comparable !
C'est une évolution du réseau, pas une révolution !
Ceux qui croient cela vont droit dans le mur !

Et en imaginant que pour diverses raisons on décide d'abandonner le modèle du tout connecté par internet, ce serait dans une logique de retour à de la technologie plus basique pour aller vers du plus simple, du plus durable et du plus robuste. Et malheureusement, dans ce contexte non plus, le DAB ne serait pas la solution la plus adaptée.

Là encore, je le répète, dans mon argumentaire, je ne parle pas de ce que je souhaite mais ce qui semble se dessiner. Si j'étais aux commandes, cela ferait 20 ans qu'on aurait la radio par satellite comme aux USA (pour avoir testé, s'est super, dommage que pour gonfler l'offre ils aient autant compressés les programmes en leur donnant un son très moche...), que le DAB aurait été lancé (bien que j'aurais plutôt opté pour la FM eXtra qui, avec le recul, se serait révélé bien plus pertinent et aurait évité l'attentisme autour du DAB à cause du coût), l'AM ne serait pas en train de s’éteindre aussi massivement et connaitrait déjà une seconde vie avec le DRM. Mais voilà, il y a la réalité économique... :cry:

LA , tu as raison ! Mais le hic v c'est que tu n'est pas president de la république, ni de l'Europe, ni du CSA ! :wink:
(ou

Après faudra ameliorer le son qui est quand meme assez inferieur a la FM je trouve...(apres fau pas trop en demander, ca reste du DVB-SH)


Non ! Tous les médias ne sont pas indépendant c'est vrai,( Europe 1 et France Inter /Radio France les premiers du nom !), mais ne pas mettre tous le monde dans le meme sac !!! :roll:

Ca y'est, j'ai fini mon droit de réponse :cool:
Abonée SFR fixe/mobile, SFR SPORT depuis 1996.
Abonee CANAL +/CANAL SAT Panorama + bein sport depuis 2012
Astra 19.2 E +Eutelsat Hotbird 13 E
TNT Montpellier SAINT BAUDILLE + PERPIGNAN
Decodeur + LE CUBE hd wifi
Decodeur Adsl SFR evolution
Redacteur occasionel sur telesatellite.com
ImageImageImage

Avatar du membre

pascal28
Bel-Com Team
Messages : 392
Enregistré le : 12 févr. 2018, 23:11
Localisation : Charleroi
Contact :

Re: A quand les radios privées en d a b?

Message par pascal28 » 20 avr. 2018, 14:46

SAT a écrit :
20 avr. 2018, 13:10

Désolé pascal, mais y'a des truc que je ne digere pas ( c'est bien au moins on débat, je sais que tu adore ca nottament sur LCI :ok: )
(ça me fait un peu penser à TF1 qui continue à s'arcbouter sur son ancien modèle économique sans voir arriver la vague Netflix, Amazon & Co en entrant en conflit avec Canal ou en réclamant une 3éme coupure pub dans les films).

Explique moi comment tu finance 1 milliard d'EUROS de programme et par an (juste que TF1, pas la TNT ni LCI) avec 7 ou 9.99 par mois ?

Tu as 2 Heures... :bravo:
Mince, j'ai lâché le mot interdit :ptr:

Ça, c'est leur problème. C'est pour ça que les grands patrons sont payés si cher ! Mais ce n'est pas en tirant sur la corde d'un modèle en fin de vie que ça va régler le problème. Au mieux, ça peut sauver les meubles quelques années, mais rien de plus.
Au lieu de s'arc-bouter sur de vieux modèles, il faut plutôt aller sur le terrain des nouveaux usages et trouver de nouveaux modèles. Ça s'appelle être stratège. C'est à cela que servent les dirigeants des grands groupes : c'est leur boulot ! Ce n'est pas à moi de leur trouver des solutions. Mais c'est certains que ce n'est pas en mettant encore plus de pub que ça va colmater la fuite.

SAT a écrit :
20 avr. 2018, 13:10
Tu connaît la Multiplication des Usages ?
C'est marrant, j'ai l'impression qu'on me prend pour le responsables des usages. Je n'ai jamais dit que j’approuvais ces usages. Je ne fait que constater froidement ce qui se passe. Le fait est que les plus jeunes écoutent beaucoup moins la radio et préfèrent le podcast et le streaming. C'est un fait, je n'y peux rien.

Parce que jeune ou pas jeune, quand on allume la voiture et l'auto-radio c'est la meme chose, non ? :wink:
Le bluetooth, les duplications d'écran de smatphone sur les autoradio, les ports USB, les entrées auxiliaires, etc... As-tu déjà entendu parlé ?

Pour autant, malgré que il y'a plein de gens qui ecoute de la m**** et qui en font profiter les autres quand ils s'arretent en mettant la musique a fond, les jeunes comme les vieux et comme les morts continuent a ecouter la radio, que ca soit tous les jours ou occasionellement !
Oui, et ?

Écouter de la musique en voiture et en faire profiter les autres ne veut pas dire écouter la "radio". Il y a d'autre support que la radio pour écouter de la musique en voiture. On sait faire ça depuis les années 70 :D

De plus, ai-je écrit qu'il fallait tout couper ? J'ai seulement dit qu'il n'y avait pas de débouché commercial à développer quelque chose permettant d'améliorer une technologie dont l'usage était en train de se marginaliser. La nuance est de taille.

Tu parle d'une avancé ! Plus d'internet = plus de radio !
Je n'ai pas écrit que j’approuvais. C'est un constat d'une tendance qui s'installe. Je n'en suis pas responsable.

Je pense, en effet que tout faire reposer là dessus est une bêtise et qu'il faut garder quelque chose "à l'ancienne" et que le principal critère pour conserver cette technologie doit être sa facilité de mise en oeuvre et sa robustesse. Les technologies ne sont pas à opposer mais peuvent être complémentaires en fonction des situations. Mais là, c'est le consommateur qui décide. Le fait est que les plus jeunes s’intéressent beaucoup moins à la radio (j'en connais même qui n'ont pas un seul poste de radio chez eux !), que ces gens sont les adultes de demain et que dans ce contexte, le simple maintient de 10/15 radios en analogique sera largement suffisant pour satisfaire aux besoins, le reste et bien plus ayant été déplacé sur le net.
Surtout que dans quelques mois surement, on va commencer a avoirb le "retour de baton", c'est a dire que on va avoir des reseaux saturées car la fibre n'avance pas et meme en adsl ou en mobile 3g/4g on continue a bouffer toujours plus de données et de data !
(apres ce n'est que mon avis, mais le court a moyen terme fera que confirmer mes soupsons..)
Sur base du même type d'argument on nous avait annoncé le DVB-H pour regarder la télé sur les mobiles... Au final, on a la télé sur son smartphone... par la 3g/4g. Et finalement, elle est assez peu suivie par ce biais (sauf cas particulier) au profit de Youtube. (on peut fait la même analogie entre la radio et les offres de musique en ligne/podcasts)
Si le réseau doit péter, avant d'invoquer la saturation à cause de la radio, ce sera surtout à cause de la vidéo.

Tu compare ce qui n'est pas comparable !
C'est une évolution du réseau, pas une révolution !
Ceux qui croient cela vont droit dans le mur !
Je compare tout simplement 2 technologies intéressantes mais dépassées avant d'avoir réellement été adoptées.
Quand on doit changer tous les équipements et qu'on occupe une nouvelle bande de fréquence, c'est un peu plus qu'une évolution. L'arrivée de la stéréo sur la FM, le RDS c'est une évolution.
Là, on change tout (on fait donc une révolution technique) pour n'apporter qu'une évolution dans l'usage et le résultat final. C'est un peu le bazooka pour tuer une mouche. C'est pour cela que j'évoquais ailleurs le cas du FM eXtra dont le principe était effectivement une évolution technique pour apporter une évolution dans le résultat. C'était une approche plus cohérente.

Avant qu'on le sorte l'exemple de la TNT qui a des similitudes dans la méthode, je répond que, dans les pays où cela est véritablement pleinement exploité, le net n'avait pas la place qu'il a aujourd'hui, cela s'est fait dans des pays qui n'avaient pas une très grande tradition de la télédistribution, que la qualité avait été améliorée de manière très visible et que l'offre a été multipliée par 3. De plus, les manipulations pour rendre les appareils dépassés encore utilisables étaient limitées et à des coûts raisonnables. Donc dans son contexte de l'époque, on avait une révolution dans la mise en œuvre et dans le résultat.

Si celle-ci devait être mise en place aujourd'hui en France, Espagne, Grande Bretagne, etc... Comme entre temps la télé sur IP s'est largement développée, le VOD et le téléchargement sont entrés dans les usages, je ne suis pas certain que cela aurait rencontré le même succès.
Après faudra ameliorer le son qui est quand meme assez inferieur a la FM je trouve...(apres fau pas trop en demander, ca reste du DVB-SH)
C'est pour cela que je suis dubitatif sur les "améliorations de qualité sonores" supposées être apportées par le DAB. Le principal intérêt, c'est qu'il n'y a pas de parasites quand le signal commence à être un peu parasité. Ces problèmes de réception pourraient être grandement améliorés si on repensait totalement les plans de fréquences (puissances, zones de couvertures, nombres de radios autorisées, etc...). Il suffit d'aller en Allemagne ou au Royaume uni ou aux Pays Bas pour s'en rendre compte.

Mais en situation de bonne réception, la FM a de très bons résultats. Le son "pourri" de la FM est surtout dû à une culture du traitement de son réglé avec un dynamique compressée à mort pour donner l'impression que sa radio gueule plus fort que le voisin (les radios françaises détiennent la palme dans ce domaine) et pour masquer les défauts de réception à cause d'un cadastre mal pensé. Il suffit, là encore d'aller faire un tour en Allemagne pour entendre que la FM peut avoir un son magnifique quand les équipements sont réglés par des mélomanes dans le cadre d'un cadastre pensé pour que ça fonctionne correctement. DAB ou pas DAB, si les diffuseurs gardent leur culture du "je veux gueuler plus fort que le voisin", la différence entre la FM et le DAB sera encore moins probante.

Ca y'est, j'ai fini mon droit de réponse
Et de mon coté, j'ai fini mon droit de réponse sur ton droit de réponse. :wink:
La Cible Radio : pop - soft rock - classic rock
http://www.lacibleradio.net

Avatar du membre

neno
Novice
Messages : 42
Enregistré le : 08 janv. 2018, 18:17

Re: A quand les radios privées en d a b?

Message par neno » 20 avr. 2018, 17:50

Quel roman :-)

40 euros par mois, c'est un peu cher pour moi... Mais bon, il faut dire que j'utilise tellement peu mon smartphone qu'un abonnement ne me servirait à rien non plus. Donc pour moi, c'est beaucoup alors que pour d'autres ce n'est sans doute pas énorme.

Avatar du membre

srh7807
Novice
Messages : 27
Enregistré le : 30 janv. 2018, 11:47

Re: A quand les radios privées en d a b?

Message par srh7807 » 20 avr. 2018, 23:29

neno a écrit :
20 avr. 2018, 17:50
40 euros par mois, c'est un peu cher pour moi... Mais bon, il faut dire que j'utilise tellement peu mon smartphone qu'un abonnement ne me servirait à rien non plus. Donc pour moi, c'est beaucoup alors que pour d'autres ce n'est sans doute pas énorme.
Bon, pour être honnête, mon métier, c'est conduire. Je conduis 7 à 10h par jour. Donc je suis plus souvent sur la route que chez moi. J'ai donc du opter pour un abonnement GSM avec un gros quota en internet mobile. D'autant plus que j'écoute une webradio durant tout mon service. Et pendant mes pauses, un peu de Youtube.

Maintenant, je t'avoue que je ne dépenserais pas 40€/mois juste pour écouter la radio dans ma voiture 1h/jour :)

Avatar du membre

Gilbert
Habitué
Messages : 97
Enregistré le : 13 déc. 2017, 15:22

Re: A quand les radios privées en d a b?

Message par Gilbert » 21 avr. 2018, 09:10

On pourrait avoir un long débat sur le sujet qui serait bien moins binaire que la phrase que j'ai lâché de manière un peu taquine et que l'affirmation que tu avances. C'était juste un peu de provoc de ma part : je vois que ça a marché. :ptr:

Pascal, ce n'est pas le sujet puisqu'on y parle de dab+, mais sache tout de même que les subsides aux radios associatives permet de maintenir en vie des stations qui participent à la diversité de l'offre radiophonique. Sans cela dans un paysage dominé par le marché et la pub, elles auraient disparues et on aurait la eniéme "radio pop rock" qui reproduirait ce qu'on a déjà entendu partout

Répondre