IPTV Bel-Com légale et gratuite =>Cliquez ici

Nous sommes prêts à mettre jusqu'à 1,3 milliard sur la table pour VOO (John Porter)

Actualité générale TV/Net/Tel/Mobile

Modérateurs : alloja, investbanking

Répondre
Avatar du membre

Auteur du sujet
Criscoco
Admin
Messages : 1983
Enregistré le : 31 oct. 2017, 14:17
Localisation : Dison - Liège
Contact :

Nous sommes prêts à mettre jusqu'à 1,3 milliard sur la table pour VOO (John Porter)

Message par Criscoco » 15 avr. 2018, 16:31

C'est le feuilleton de cette année 2018 :oui:

https://www.lecho.be/entreprises/teleco ... 01743.html
Gagnez de l’argent en vous en abonnant chez Scarlet =Cliquez ici

iPhone 7 Plus - Orange "Tempo Giga" - iPad Air 2 Cell
Scarlet Pack Trio - Décodeurs V5 (4)
MacBook Air (MID 2013) - MAC OS High Sierra


investbanking
Bel-Com Team
Messages : 125
Enregistré le : 01 nov. 2017, 10:53

Re: Nous sommes prêts à mettre jusqu'à 1,3 milliard sur la table pour VOO (John Porter)

Message par investbanking » 15 avr. 2018, 16:36

John Porter, le CEO de Telenet, a été interrogé dans l'Echo de ce week-end sur ses intentions à l'égard de VOO. Visiblement, Telenet ne souhaiterait racheter que Nethys qui est valorisé entre 1 et 1,3 milliard d'euros mais sans doute assez proche de la fourchette haute soit autour de 1,2 milliard d'après les estimations qui circulent. Brutélé dans le scénario Telenet aurait droit à une solution à la Interkabel (un réseau flamand loué à Telenet) ce qui permettrait dans ce scénario de limiter le recours à la dette ainsi que la facture finale sachant que la dette de Telenet tourne autour des 4,6 milliards d'euros.

Comme déjà dit précédemment, une opération de fusion-acquisition autour de la totalité du capital de VOO tournerait autour de 1,5 milliard et à cela se rajouterait plusieurs centaines de millions voire peut être 1 milliard pour un gros plan d'investissements dans l'infrastructure. Si Telenet était le repreneur, cela amènerait sa dette autour des 7 milliards ce qui est déraisonnable et ce malgré le niveau exceptionnel de marge EBITDA pour le secteur que dégage Telenet (autour des 50%) . On a sans doute regardé avec beaucoup d'attention les péripéties autour du groupe Altice chez la filiale de Liberty Global.

Maintenant, clairement je ressens que Telenet voit avec beaucoup de méfiance une possible acquisition de VOO par Orange car cela menacerait sans doute beaucoup plus fortement sa position actuelle sur le marché belge. Avec le duopole, la concurrence reste faible et il ne faudrait pas considérer la petite brise qu'apporte Orange sur le marché comme un ouragan qui balaie tout sur son passage. Orange ne totalise jamais que 102 000 clients pour son offre Love ce qui est très peu par rapport à Telenet, Proximus et VOO (on tourne autour de 3,5 millions de lignes pour le fixe au total en Belgique).

Le marché belge a besoin de concurrence et de 3 acteurs forts qui investissent réellement. Ce sera bon pour le client, l'économie belge car cela offrira un choix plus grand, de meilleures offres et aussi nettement plus d'innovation car le besoin de se différencier et de se démarquer sera là aussi plus important. Actuellement, les plans d'investissement dans le fixe restent assez modeste. Telenet avec son "Grote Netwerf" injecte 500 millions d'euros en 5 ans (soit 100 millions par an) ce qui est peanuts dans ce domaine et Proximus avec ses 3 milliards en 10 ans dans le FTTH couvrira juste 50% de la population (il faudrait 5-6 milliards pour couvrir totalement la Belgique).


investbanking
Bel-Com Team
Messages : 125
Enregistré le : 01 nov. 2017, 10:53

Re: Nous sommes prêts à mettre jusqu'à 1,3 milliard sur la table pour VOO (John Porter)

Message par investbanking » 15 avr. 2018, 16:37

Ce qui suivra est une analyse personnelle sur base de possibles scénarios et des rumeurs qui circulent sur le sujet.

Si un deal était conclu entre Nethys - Brutélé et un repreneur pour VOO, le marché du fixe évoluera fortement en Belgique. VOO est valorisé autour d'1,5 milliard € (1,2 pour Nethys et un gros 300 millions pour Brutélé). A cela se rajoutera un plan d'investissements dans l'infrastructure et en fonction de l'ambition et du plan industriel et d'affaires cela pourrait aussi se chiffrer en centaines de millions voire éventuellement en milliards d'euros. Bref si un deal se faisait, le repreneur potentiel devra avoir les poches pleines pour faire face au cout financier de l'opération en question.

Hypothèse 1: Telenet rachète VOO

Ce scénario est sans doute le plus sérieux pour le moment. Telenet et VOO collaborent déjà fortement sur toute une série de sujets et les relations entre les deux groupes sont excellentes. De plus, Liberty Global, l'actionnaire US de Telenet, négocie actuellement avec Vodafone un possible deal pour revendre à ce dernier ses participations dans différents opérateurs en Europe. Si le deal entre Liberty Global et Vodafone aboutit (cela reste à voir bien entendu), cela pourrait dégager de l'ordre de 10 à 15 milliards d'euros en fonction du périmètre de l'opération.

On pourrait donc imaginer que Liberty Global utilise une partie de ces fonds et aide Telenet dans le rachat de VOO ce qui éviterait à Telenet de devoir trop s'endetter pour racheter VOO et cela éviterait potentiellement un syndrome Altice pour le titre Telenet en bourse. Ceci dit, même si la marge EBITDA de Telenet tourne autour de 50% ce qui est énorme dans le secteur, il y a des chances que cela se réduise substantiellement pour des raisons de libre concurrence. Dans ce cas là, l'IBPT devra fortement réduire les prix d'accès au câble pour éviter de trop renforcer le duopole Telenet/Proximus et de permettre à Orange et à d'autres de proposer leurs offres sur le câble. Un rachat uniquement financé par de la dette (si le deal LG/Vodafone n'aboutit pas) pourrait être très dangereux dans cette hypothèse là surtout que le ratio dette/EBITDA sera extrêmement haut. Il est évident que ce scénario sera le pire pour le consommateur car les tarifs déjà exagérés seraient encore plus chers et cela ne stimulera pas vraiment l'innovation et les investissements si on garde un duopole aussi bien dans les offres que dans l'infrastructure. Et les partis politiques francophones ne sont pas très chauds non plus pour vendre à Telenet surtout si l'activité liégeoise était délocalisée ailleurs.

Hypothèse 2: Orange rachète VOO

Si Orange rachète VOO, le marché belge va se rééquilibrer. Orange comptait un peu plus de 102 000 clients LOVE fin décembre 2017 ce qui représente une part de marché de 3-4% ce qui est très faible. Le rachat de VOO permettrait assez rapidement à Orange d'obtenir une taille critique suffisante et l'opérateur deviendrait également propriétaire d'un réseau fixe ce qui est toujours stratégiquement une position bien meilleure au niveau du marché. Orange Groupe dont l'endettement est de 23,8 milliards fin 2017 a parfaitement les moyens d'aider la filiale belge sur un rachat de VOO.

Vu que VOO est également très politisé, les partis politiques francophones verraient sans doute d'un meilleur oeil un rachat de VOO par Orange et pourraient quelque part solder l'affaire Publifin et récupérer de l'argent pour se désendetter et réinvestir dans les politiques communales proches du citoyen (surtout que les élections arrivent).

Sur le volet du plan industriel et d'affaires, on sait qu'Orange souhaite déployer depuis des années la fibre optique en Belgique. Vu que la collaboration avec Proximus semble compliquée, l'alternative serait de le faire via les câblos. L'eurodocsis 3.1 qui prendra la relève de la technologie actuelle (eurodocsis 3.0) permettra +- de tenir jusqu'en 2030 ce qui laisse une dizaine d'années pour déployer la fibre qui prendra la relève ensuite. Cela nécessitera là aussi des gros moyens et l'idéal est d'avoir un grand groupe international derrière qui soit capable d'aider à financer ces lourds investissements (ça se chiffrera en milliards en plus du déploiement de la 5G qui lui aussi risque de coûter cher). On pourrait même imaginer Telenet et Orange constituer une joint venture pour le déploiement de la fibre avec des conditions tarifaires neutres entre eux et permettre à des acteurs alternatifs d'utiliser cette infrastructure également. Même Proximus devra renforcer (nettement) son propre plan d'investissements dans la fibre (actuellement de 3 milliards en 10 ans). Cela permettrait de meilleures offres, plus d'innovation et ces lourds investissements seront positifs pour l'économie belge également.

Si Orange rachète VOO, là aussi l'IBPT agira pour préserver la concurrence et permettre à Telenet de proposer ses offres sous sa propre marque et/ou en lançant une offre low cost via BASE.



Hypothèse 3: Un opérateur étranger ou un fonds d'investissements rachète VOO

Disons le d'emblée c'est une hypothèse très peu réaliste et crédible. En effet, un opérateur étranger non présent en Belgique ne pourrait pas dégager de synergies (ou alors très limitées) ce qui rendrait l'opération peu attractive. De plus le caractère politisé de VOO risque de refroidir les ardeurs de certains.

Vu le prix d'entrée pour le rachat de VOO sans même compter le plan d'investissements dans l'infrastructure, il est peu vraisemblable qu'un fonds rachète VOO. Ces acteurs revendent rapidement leurs participations et il faudra du temps pour en recueillir les fruits.



Hypothèse 4: Rien ne change

Ici aussi malgré la communication récente de Nethys affirmant qu'ils ne sont pas vendeurs, cette hypothèse là est très peu réaliste. Tout qui regarde ce deal sait que vu le mur d'investissements qui s'annonce et où ni Nethys ni Brutélé n'ont les moyens de faire face, cette hypothèse n'est pas pas du tout crédible. Honnêtement c'est le moment ou jamais de revendre VOO et de faire les investissements qui permettront de développer l'entreprise et l'économie numérique en Wallonie et à Bruxelles. D'ailleurs des communes au sein de Brutélé veulent vendre donc franchement le statut quo est juste de la com qui ne repose sur rien.

Avatar du membre

openaf
Habitué
Messages : 66
Enregistré le : 16 janv. 2018, 15:27

Re: Nous sommes prêts à mettre jusqu'à 1,3 milliard sur la table pour VOO (John Porter)

Message par openaf » 16 avr. 2018, 14:59

investbanking a écrit :
15 avr. 2018, 16:37
snip..... franchement le statut quo est juste de la com qui ne repose sur rien.
On fait juste monter les enchères.
VoIP Fritzbox 7490 OVH, Proximus TV internet Start

Répondre