IPTV Bel-Com légale et gratuite =>Cliquez ici

Quand la fiction dépasse la réalité

Discussions sur les films au cinéma,
Actualité, bandes annonces, les sorties,...
Répondre
Avatar du membre

Auteur du sujet
Fritor
Modérateur global
Messages : 543
Enregistré le : 04 nov. 2017, 10:42

Quand la fiction dépasse la réalité

Message par Fritor » 07 févr. 2018, 13:06

La tentative d'attentat a été déjouée grâce à six personnes que Clint Eastwood voulaient mettre à l'honneur.

"Le 15h17 pour Paris": les héros du Thalys expliquent pourquoi ils ont accepté de jouer leur propre rôle

On est le 21 août 2015 dans le Thalys reliant Amsterdam à Paris. Ayoub El Khazzani monte à bord du train à grande vitesse à Bruxelles-Midi. Il a des armes et des munitions. Son objectif : tuer un maximum de personnes au nom d'Allah. Sa tentative d'attentat va cependant échouer grâce à six hommes courageux : Mark Moogalian, Spencer Stone, Alek Skarlatos, Anthony Sadler, Chris Norman et Damien, un Français souhaitant rester dans l'anonymat. Tous, sauf ces deux derniers, ont accepté de jouer leur propre rôle dans le nouveau film de Clint Eastwood.

Le Huffington Post leur a demandé pourquoi ils avaient accepté ce rôle. Une raison revient dans toutes les bouches : "On ne pouvait pas dire 'non' à Clint Eastwood".
Mark Moogalian était en compagnie de sa femme dans le Thalys. Il a été blessé en tentant de neutraliser l'assaillant. Il explique à nos confrères qu'il trouvait l'idée plutôt intéressante et que c'était l'occasion de se retrouver et "travailler avec un grand réalisateur pour raconter une histoire dans laquelle nous sommes impliqués". Il ajoute qu'il était content de voir qu'ils avaient pu communiquer le plus fidèlement possible les émotions qu'ils avaient vécues. Avec un certain recul, sa femme ajoute que cela n'a pas toujours été facile. Même si le temps a passé, certains moments pouvaient être plus compliqués mais que dans l'ensemble, rejouer la scène pour le cinéma avait eu un effet cathartique.
La réaction des trois Américains était plus enthousiaste. Anthony Sadler n'aurait jamais pensé cela possible. "Quand il nous l'a donné, on ne pouvait pas dire non. C'était une trop belle opportunité." Les trois héros ont donc tourné sans la moindre expérience de comédien. "Il a rendu tout cela très facile parce qu'il est très terre à terre." Alek Skarlatos décrit leur travail de manière simple : "Il ne voulait pas qu'on 'joue', il voulait qu'on revive ces moments, comme on l'a fait il y a deux ans". Lorsque Le Huffington Post leur demande si cela a été difficile de revivre cet épisode de leur vie, ils racontent sereinement que ça ne l'était pas, contrairement à ce qu'on pouvait croire. "On s'est même amusés !". L'un de ses collègues, Spencer Stone, nuance néanmoins : "Ne vous méprenez pas, on a eu peur sur le moment. Mais personne n'est mort et beaucoup de choses positivies en sont sorties".
Cette expérience a donné l'envie aux témoins de devenir acteurs, sauf Mark Moogalian qui aime toujours autant son métier.

Source : http://www.dhnet.be/medias/cinema/le-15 ... abb9de025d

Image

Répondre